Missions des maisons d'accueil

Ce que dit la loi
Code wallon de l’action sociale et de la santé du 29 septembre 2011, article 67 :
Les maisons d'accueil ont pour mission d'assurer aux personnes en difficultés sociales un accueil, un hébergement limité dans le temps dans une structure dotée d'équipements collectifs, ainsi qu'un accompagnement adapté afin de les soutenir dans l'acquisition ou la récupération de leur autonomie.

Notre projet d’accompagnement collectif
De par l'objet social de l'ASBL et le Code wallon de l’action sociale et de la santé du 29 septembre 2011, l’institution se doit :
- de recevoir en toutes circonstances,
- d’assurer le gîte et le couvert,
- de proposer un accompagnement social et pédagogique adapté, à toute personne, âgée de plus de 18 ans, momentanément dans l’incapacité psychologique ou matérielle de vivre de manière autonome, ayant adressé une demande d’aide.

Cette "difficulté à vivre" pourrait se résumer par des mots : alcoolisme, endettement, violence, maltraitance, carences éducatives, dépression, tentative de suicide, drogue, fragilité de santé mentale, absence de demande, de repère...

Tous ces mots, au travers d'une absence momentanée ou définitive de logement, recouvrent une réalité de détresse, de désespoir profond, "le trou noir dont on ne sort plus jamais".

La Maison d’Accueil ne doit pas "vendre de l'illusion", ni prétendre d'un coup de "baguette magique" régler toutes ces difficultés accumulées, subies année par année et dont bien souvent la personne ne parvient plus à discerner l'origine et la conséquence.

Bien au contraire, face à cette attitude qui consiste à "déposer sa vie sur le bureau", nous devons tenter par une approche compréhensive, une écoute adaptée, un dialogue d'amener la personne ou l'entité familiale, au travers de sa propre volonté de s'en sortir, d'édifier étape par étape, un processus de réinsertion sociale, en lui permettant de reprendre confiance en elle et en ses potentialités.

La Maison d’Accueil n'est pas un hôtel ni un organisme de régularisation administrative mais avant tout un lieu de vie communautaire protégé, structuré et structurant.


La Maison d'accueil en chiffres

  • 59

    Notre capacité maximale d’hébergement. Elle est déterminée par l’aménagement de notre patrimoine et par la délivrance d’une attestation incendie par le service incendie de la Ville de Nivelles. Ces 59 lits sont répartis comme suit : 6 lits au 15 rue Ste-Anne, 36 lits au 17 rue des Choraux, 6 lits au 14b rue Ste-Anne et 11 lits au 22 rue du Cura, tous situés à Nivelles.

  • 9

    Le nombre de mois imposé par la réglementation pour offrir une possibilité d’insertion sociale aux personnes qui passent dans la maison d’accueil.

  • 5000

    Le nombre de nuits d’hébergement d’enfants dans la maison sur une année.

  • 17.92

    Obligation légale. Le coût d’une journée d’hébergement au sein de la maison d’accueil. Le coût est établi sur base de notre exercice comptable de l’année X-1 et du nombre moyen de nuitées que nous avons réalisées sur les trois dernières années. Il change donc chaque année et est obligatoirement d’application le 1er avril de l’année (section 6, article 125 et suivants du Code Réglementaire de l’Action Sociale et de la Santé du 4 juillet 2013).

  • 150

    Le nombre moyen d’accueil de personnes par an durant les 5 dernières années.

  • 12000

    Le nombre moyen de nuitées réalisées par an sur les 5 dernières années.

  • 2/3

    Obligation légale. C’est le pourcentage maximum des revenus à prendre en considération pour la détermination de l’intervention financière de la personne dans la couverture des coûts générés pour son gîte et son couvert. Les allocations familiales sont intégrées dans ce calcul à hauteur de 4/9 (Art. 73, 6° et 7° du Code Wallon de l’Action Sociale et de la Santé du 29 septembre 2011).

  • 19

    Comme le nombre moyen des personnes chargées de la gestion de notre projet. Ce dernier évolue en fonction des partenariats établis (Articles 60§7, Travaux d'Intérêt Général, ALE) et de la disponibilité de plusieurs volontaires.


Notion d'hébergement

La notion d'hébergement implique :

~ le passage par la phase d’accueil;
~ l’ébauche d’un projet d’accompagnement individualisé (P.A.I.);
~ le respect de la vie communautaire (relations avec les autres personnes hébergées adultes et enfants, respect des règles de vie).

La finalité de l'hébergement est la réinsertion sociale. Elle se fera :
~ soit par l’accès à un logement privé ou social;
~ soit par l’accès à une structure d’hébergement adaptée ayx difficultés des personnes;
~ soit par toute autre solution individuelle.

En ce qui concerne les départs non volontaires (fin de contrats), les raisons et motifs sont consignés dans un registre spécifique.

L’objectif principal de la maison d’accueil est d’amener chaque personne hébergée à réaliser son projet dans l'optique d'une augmentation de son autonomie.
Pour ce faire, nous tentons de soutenir la notion de Respect, que nous déclinons selon trois axes:
~ Respect de soi;
~ Respect des autres;
~ Respect de ses actes.
Ceux-ci servent de « boussole » pour les membres du personnel, autant que pour les personnes hébergées.
Ces 3 « R », permettent de se situer en qualité de personne à part entière, mais aussi comme partie prenante d'une collectivité. Ils permettent d'interroger chacun, de manière constructive, quant à ses responsabilités et engagements.

En misant sur les ressources du collectif :
~ De l’équipe : l’équipe pluridisciplinaire est présente au quotidien afin de répondre le plus adéquatement aux besoins et projets des personnes hébergées.
~ Du groupe : partant du postulat que nous sommes tous différents, chaque personne à sa manière et selon ses capacités apporte sa contribution au reste du groupe.
~ De l’environnement : la ville de et ses environs regorgent d'initiatives privées ou publiques, très diversifiées qui rencontrent bon nombre des préoccupations des personnes hébergées en maison d'accueil. De ce fait, les partenariats développés avec ses institutions aident les personnes hébergées à construire leur autonomie, puisque la réponse n'est pas fournie automatiquement en interne. Nivelles est également très développée au niveau associatif : maisons d'accueil, AMO (Aide en Milieu Ouvert), maison des enfants, épicerie sociale, Guichet Social, Entreprise de formation par le travail, centre de planning familial, magasins de secondes mains, clubs sportifs, opérateurs culturels, ...

Accueil d'urgence

La notion d'accueil d'urgence ne signifie nullement l'accès systématique et inconditionnel à un lit et un repas. Doivent être compris dans cette notion, les renseignements communiqués à la personne tant sur la législation sociale que d'autre matière plus spécifique, la connaissance de l'infrastructure sociale, non limitée essentiellement aux M.A., ...
Notre seul critère d'admission, tout en respectant l'urgence, reste le nombre de lits disponibles.

En tenant compte toutefois:
    ~ de la "problématique" de la personne. Nous ne sommes pas équipés pour apporter une réponse adaptée à des personnes présentant des signes évidents de danger pour elle-même ou pour la société : état d'ébriété, agressivité, drogue, arme, ...
    ~ de l'utilisation et la destination des chambres (lits adultes et enfants)
    ~ de la vie du groupe


La période d'accueil ne pourra excéder 15 jours. Au terme de celle-ci, nous procéderons à une évaluation, moment d’échange où chaque partie peut décider de prolonger ou d’arrêter l’hébergement.

La période d’accueil doit :
    ~ permettre à la personne de « stabiliser » sa situation de crise
    ~ lui permettre de s’intégrer dans une vie communautaire
    ~ lui permettre de clarifier sa demande
    ~ permettre à l’équipe d’évaluer si la structure est adaptée
    ~ se conclure par une décision de réorientation ou une décision d’hébergement avec une première esquisse du projet dont la finalisation sera le P.A.I.

Activités enfants

Avec ou sans enfants ?

Nous accueillons entre autres des familles. Mais que faisons-nous pour les enfants ?


- Comme nous hébergeons plus de 25% (40% en moyenne) d'enfants, la Région Wallonne nous accorde le financement d'une assistante sociale et d'une éducatrice qui s'occupent plus particulièrement de la question de la parentalité.
- Nous avons aménagé une salle de jeux pour les petits.
- Chaques vacances, les enfants sont inscrits à des activités telles que les plaines de jeux, des stages sportifs ou culturels...
- Nous organisons régulièrement des activités, en collaboration avec d'autres A.S.B.L. nivelloises et les parents, comme des voyages à la mer, la chasse aux oeufs à Pâques, Halloween, carnaval...


RASH 2017

Cliquez ici pour consulter le rapport d'activités simplifié harmonisé (statistiques) 2017.

Les années précédentes

Rapport d'activités

Cliquez ici pour consulter le rapport d'activités 2017 de la maison d'accueil.

Rapport des années précédentes

Cliquez Rapport 2016.
Cliquez Rapport 2015.
Cliquez Rapport 2014.